16 juillet 2008

Les Panik Angelik sont dans la place...

panikOuais, ou pas, en fait, on a surtout eut droit à Théo. (T.O, ça marche aussi.) Donc, il serait plus exact de dire ; Théo est dans la place.  Ouais, ouais le chanteur du groupe, en direct de Nîmes. Grâce à la technologie d'MSN, la Moule Chantante a réussi à avoir sa première interview. Trois, deux, un, partez !


La Moule Chantante : A part les photos, il faut avouer qu'on ne connaît pas grand chose des mystérieux (rire) Panik Angelik, mais comme nous sommes bons, nous vous épargnons les portraits chinois ; une petite présentation ? Histoire qu'on ne vous invente pas une histoire comme si vous débarquiez d'Ouzbékistan en barque, qui d'ailleurs aurait coulé à cause d'une carotte.
Théo : Ben nous, ça fait trois ans qu'on joue ensemble. A la base, on est tout les trois potes, Joffrey, Matt et moi, et là on vient de changer de bassiste ; on a Stéphane qui est super.
La Moule Chantante : Ça collait pas avec l'ancien ?
Théo : Non, elle voulait pas percer et bon, l'entente était plus au rendez-vous vers la fin.
La Moule Chantante : D'accord, ouais, les rudiments du métier ou ce qui y ressemble, vous avez quel âge en moyenne ?
Théo : Stef et moi 17 ans et Jo et Mathieu ont 18.
La Moule Chantante : Le premier album que tu as acheté ou encore l'album qui tourne en boucle dans ta tanière ?
Théo : Le premier album que j'ai acheté, je peux pas te dire, mais ceux qui m'ont marqué sont Oasis, Absolution de Muse et Lynnyrd Skynyrd.
La Moule Chantante : Tu as été à un concert récemment ? Ou un festival, peu importe.
Théo : Ouais, Radiohead aux Arènes de Nîmes.
La Moule Chantante : Si on te laissait le choix entre une soirée avec VV ou avec la talentueuse Beth Ditto, que prendrais-tu ?
Théo : Je connais aucune des deux. (Là, je dois avouer qu'on a été tenté de demander si notre cher Théo vivait dans un placard, on s'est retenu.)
La Moule Chantante
: VV, chanteuse des Kills. Beth Ditto, chanteuse des Gossip.
Théo : VV, c'est plus strange.
La Moule Chantante : Et plus attirante que Beth tout de même.
Théo : Et ça dépendrait aussi de la soirée (rire)
La Moule Chantante : L'intro de "Petite Conne" sonne un peu comme les Hives après une écoute attentive, tu te sens frustré qu'on vous compare à ce groupe ? Un petit côté Main Offender, si je ne m'abuse.
Théo : Héhé, je vais écouter ça attentivement, et puis je te dirai, mais c'est la première fois qu'on nous compare à eux. Pourquoi pas (rire)
La Moule Chantante : Oh du calme jeune homme (rire), je trouve juste les sonorités proches dans les 20 premières secondes d'intro, mais j'aime bien la chanson.
Théo : Ah mais je te crois.
La Moule Chantante : En même temps, les Hives, hein.
Théo : Oui, je crois que tu aimes bien aussi.
La Moule Chantante : Donc si les Hives ne vous inspirent pas, qui vous influencent ?
Théo : Oasis, beaucoup à nos début, Téléphone aussi. Là on est vraiment dans le trip d'Arctic Monkeys et eux sont des bêtes. Ils nous influencent beaucoup, tout comme Bob Dylan, Muse, ou les Kooks ; on est très large là dessus [...] Et grand fou, j'ai oublié les Kinks.
La Moule Chantante : Maaal, ouais donc pas mal des 60's.
Théo : Tout part de là, mais comme je te disais, aujourd'hui, on est vraiment entrain de prendre un chemin à la Arctic Monkeys, et nous restons évidemment fidèles.
La Moule Chantante : Pour rester dans vos sources d'inspiration, vous êtes influencés seulement par les groupes que tu m'as cité, rock'n'roll donc, ou vous mettez un orteil autre part ?
Théo : Matthieu a pas mal écouté du classique, dans le jeu de Stef, on peut reconnaitre des influences minimales, moi je suis plutôt musique de films.
La Moule Chantante : D'accord, d'accord, on va checker ça.
Théo : Check donc (clin d'oeil)
La Moule Chantante : Sinon, est-ce que vous vous considérez comme partie intégrante de "la nouvelle scène rock dominées par les BB brunes" version Nîmes ?
Théo : C'est à dire ?
La Moule Chantante : C'est à dire, le groupe trop "hype" qui attire des groupies comme des mouches et compagnie.
Théo : Ça fait partie du jeu si le groupe est hype, mais bon, s'ils portent tous des slims et des Wayfarer en jouant, c'est de la merde, qu'ils ferment leur gueule.
La Moule Chantante : On est d'accord sur ce point. Aucun rapport et sans transition : on a vu sur votre Myspace que le mois d'aout rimait avec enregistrement pour vous, sortie d'un EP en perspective ?
Théo : Oui, là on compose beaucoup ; on a décidé de passer l'été à taffer. Et si tout se passe bien, on va pouvoir tout enregistrer.
La Moule Chantante : Vous avez des connaissances qui ont pu vous permettre de franchir le pas du studio d'enregistrement ?
Théo : Non, on avait déjà fait du studio et là on a gagné un tremplin rock. Récompense : trois jours de studio.
La Moule Chantante : Jolie aubaine alors.
Théo : C'est le mot.
La Moule Chantante : Continuons dans la série "sans aucun rapport" : si vous chantez en français, c'est un choix par défaut, ou vous n'avez pas voulu suivre le mouvement "hype" dont un des commandements est "en anglais tu chanteras." ?
Théo : (rire) c'est bien formulé. On est français, notre public est français, si j'écris je veux que ça soit compris, et Matthieu aussi. Il faut arrêter ce trip de chanter en anglais parce que les meilleurs groupes sont anglais. Je l'avoue, pour nous, c'est important de chanter en français. On s'est dit, ça c'est le début, ça empêche pas d'avoir deux ou trois morceaux en anglais.
La Moule Chantante : Tant que vous faites pas comme Avril Lavigne qui s'amuse à chanter en mandarin...
Théo : Ouaip, elle fait ce qu'elle veut Avril Lavigne, si c'est son trip... (rire)
La Moule Chantante : Elle a quand même chanté son "Girlfriend" en une bonne dizaine de langue, la japonaise était vraiment louche...
Théo : C'est pompée cette chanson, bref, on s'en tape c'est de la merde.
La Moule Chantante : Les profondeurs du pop rock merdique, ouais... Hum par rapport à votre nom.
Théo : Ouais ?
La Moule Chantante : J'ai lu que vous recherchiez un paradoxe entre panik et angelik, c'est bien ça ?
Théo : Non, c'est pas la vérité.
La Moule Chantante  : (rire) tu te sens prêt à la dire, là maintenant tout de suite ?
Théo : Allez, c'est tout con. En fait, quand on s'est tiré en voyage en Floride au début du groupe, on est allé surfer sur une plage qui s'appelait Angelik et un pote surfer, un américain, savait qu'on cherchait un nom. Il nous a dit : "Hey, Panik Angelik !" ; on a signé.
Le Moule Chantante : Oh toujours le hasard, adjugé vendu, alors.

L'interview touche à sa fin, et Théo nous quitte avec cette phrase qui démontre que même les baby rockeurs et compagnie sont polis : Merci pour l'intérêt. Mais on t'en prie Théo, et nous qui pensions que c'était les réponses brèves qui sortaient de la bouche des mâles le plus facilement...

http://www.myspace.com/panikangelik




 

Posté par lamoulechantante à 19:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Les Panik Angelik sont dans la place...

Nouveau commentaire